Monde-Paranormal

Forum d'entraide et d'échange spirituels, chat, débat, photos, vidéos, sondages, expériences vécues, développement personnel sur l’ésotérisme, l'ufologie et le paranormal, magie, et tout cela dans une ambiance conviviale
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une encyclopédie de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Osiris
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin Gémeaux Cochon
Nombre de messages : 381
Date de naissance : 18/06/1983
Age : 34
Localisation : Paris 9
Emploi/loisirs : Voyage astral , enquête paranormal , lecture , magie esoterisme
Date d'inscription : 10/03/2008

MessageSujet: Une encyclopédie de la vie   Lun 21 Juil - 9:39

Salut ,

Article de futuria-sciences :

L'encyclopédie de la vie en libre accès
Par Jean-Luc Goudet, Futura-Sciences

Beaucoup en ont rêvé : une encyclopédie en ligne qui recenserait toutes les espèces vivantes et même disparues. Une seule adresse (Internet) pour tous les êtres que porte la Terre et qu'elle a vu passer ! Cette utopie a commencé à prendre corps. Le succès est pour l'instant fulgurant.

Le projet EOL, Encyclopedia of Life, est lancé. Préparé depuis plusieurs années, présenté en version de démonstration en mai 2007, il consiste à rassembler derrière un même site web (www.eol.org) toutes les informations connues sur les espèces connues, vivantes et disparues, soit 1,8 million de fiches. Chacune comportera une descrïption, souvent une image (photo ou dessin) et l'indication de la place de l'espèce dans la classification. La rédaction sera collégiale mais supervisée, à la différence de Wikipédia (dont le gestionnaire, Wikimedia, participe d'ailleurs au projet EOL, en tant que conseiller). Ces informations seront directement accessibles pour tous. Les scientifiques, eux, trouveront en prime des liens vers des bases de données.



Scientifiquement irréprochable, le site est également agréable à feuilleter et joliment illustré
de photographies et de dessins. Une traduction en français, partielle pour l'instant, facilitera
l'accès aux francophones.

Aujourd'hui, on peut consulter les premières fiches. Toutes les espèces connues n'y sont pas encore. Il manque par exemple Homo sapiens. Pour l'instant, 1,25 million de pages ont déjà été réalisées, pour le programme Biodiversity Heritage Library. Il en faudra 300 millions pour faire le tour des espèces connues, un objectif qui ne sera atteint que dans une dizaine d'années. Le travail ne sera cependant pas terminé puisque le nombre d'espèces inconnues est à coup sûr beaucoup plus élevé... mais inconnu. Certains parlent de 30, 40 ou 50 millions. Les générations futures ont encore du travail.

Quant à la langue, il vaut mieux ne pas être allergique à l'anglais pour consulter EOL mais une traduction partielle en français est déjà fonctionnelle, et bien utile puisqu'elle concerne aussi les noms communs. L'effort est d'autant plus louable que cette initiative provient uniquement des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Parmi les participants à ce projet figurent plusieurs grands organismes de recherche, comme l'université de Harvard (Massachusetts) ou le Natural History Museum (Londres).


Chaque fiche présente une ou plusieurs images de l'espèce, avec son nom commun et son nom scientifique, ainsi que sa place dans la classification (selon les préceptes de la systématique phylogénétique, donc sans les rangs traditionnels, embranchement, classe, ordre...). Dans la partie inférieure, un texte explicatif (en anglais) décrit l'espèce. (Cliquez sur l'image pour voir la fiche complète.)

Un projet américano-anglais

A la revue Les Echos, Simon Tillier, du Muséum d'histoire naturelle de Paris, explique que son institution a bien été contactée pour intégrer le projet EOL mais, explique-t-il, « les lourdeurs de nos organismes nous ont empêchés d'y répondre et de débloquer des crédits rapidement, comme savent le faire les fondations américaines qui les financent ».

Dommage, vraiment, car l'entreprise est louable, utile et attendue. Louable parce que cette vaste vitrine donne à voir l'ensemble du monde vivant à l'heure où beaucoup d'espèces disparaissent assez vite et où les sciences naturalistes sont plutôt délaissées. Utile car les chercheurs eux-mêmes, de tous les pays, y trouveront leur compte, pour étudier plus facilement l'évolution des espèces ou le fonctionnement des écosystèmes. Attendue, car les zoologistes, botanistes et autres microbiologistes l'espéraient depuis longtemps mais aussi parce que le public lui-même l'a formidablement accueilli.

A l'audimat, le site EOL a en effet battu des records. Depuis l'ouverture mardi matin, le nombre d'accès a atteint des sommets, saturant complètement les serveurs. L'accès s'est avéré impossible ou très difficile durant toute la journée. Un blog raconte ces ratés au démarrage et donne le compte des accès : le site a reçu 18,5 millions de visites le mercredi 27 février, pour 13,3 millions de pages vues et 940 Go de données transférées. En une seule journée, c'est un très beau score, qui démontre combien cette encyclopédie en ligne répond à une demande...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une encyclopédie de la vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde-Paranormal :: LES MYSTERES du MONDE :: La Cryptozoologie-
Sauter vers: