Monde-Paranormal
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Monde-Paranormal

Forum d'entraide et d'échange spirituels, chat, débat, photos, vidéos, sondages, expériences vécues, développement personnel sur l’ésotérisme, l'ufologie et le paranormal, magie, et tout cela dans une ambiance conviviale
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

 

 Enlèvement de Linda Cortile ( 1989 )

Aller en bas 
AuteurMessage
Physio
Fondateur
Fondateur
Physio


Masculin Gémeaux Cochon
Nombre de messages : 488
Date de naissance : 29/05/1983
Age : 38
Localisation : Boulogne Billancourt
Emploi/loisirs : Voyage astral , magie élémental , flash , medium , rêve prémonitoire
Date d'inscription : 13/03/2008

Enlèvement de Linda Cortile ( 1989 ) Empty
MessageSujet: Enlèvement de Linda Cortile ( 1989 )   Enlèvement de Linda Cortile ( 1989 ) Icon_minitimeLun 21 Juil - 6:08

Salut à tous et toutes ,

Linda Cortile (1989)

En avril 1989, la new-yorkaise Linda Cortile (alias "Linda Napolitano"), âgée de 45 ans, commence une régression sous hypnose avec le chercheur Budd Hopkins. Elle pense avoir été enlevée par des extraterrestres alors qu'elle était âgée de 20 à 30 ans.

Le 30 novembre à 3 h, Cortile part se coucher. Son mari dort déjà. Elle commence presque aussitôt à ressentir un engourdissement paralysant qui part de ses pieds pour
gagner son corps tout entier. En raison de son expérience passée, elle sait qu'il s'agit du prélude à un enlèvement. Elle tente de réveiller son mari, mais en vain. A 3 h 15 elle s'aperçoit qu'un être gris vient d'apparaître dans la chambre et jette un oreiller dans sa direction. Puis elle est totalement paralysée et se sent la tête vide, bien qu'elle ne souviendra vaguement de quelqu'un palpant sa colonne.

En avril 1989, la New-Yorkaise Linda Cortile (alias "Linda Napolitano"), âgée de 45 ans, commença une régression sous hypnose avec le chercheur Budd Hopkins.

Elle pensait avoir été enlevée par des extraterrestres alors qu'elle était âgée de 20 à 30 ans.
Le 30 novembre, Mme Cortile rapporta à Hopkins avoir été de nouveau enlevée -vers 3 h15 1e matin même. Elle avait des souvenirs conscients mais fragmentaires de ce qui s'était produit. Elle était partie se coucher vers 3 heures du matin, son mari dormait déjà. Elle commença presque aussitôt à ressentir un engourdissement paralysant qui partait de ses pieds pour gagner son corps tout entier. En raison de son expérience passée, elle savait qu'il s'agissait du prélude à un enlèvement. Elle tenta de réveiller son mari, mais en vain. Elle s'aperçut qu'un être gris venait d'apparaître dans la chambre et jeta un oreiller dans sa direction. Puis elle fut totalement paralysée et se sentit la tête vide, bien qu'elle se souvint vaguement de quelqu'un palpant sa colonne. Tout ce dont elle se rappelait, ensuite, était le retour dans son lit.
Sous hypnose, Mme Cortile se souvint que trois ou quatre extraterrestres étaient venus dans la chambre. Puis elle fut emmenée en "flottant" par les extraterrestres à travers la fenêtre fermée de son
appartement du douzième étage -situé dans le quartier Est. Elle entra dans un rayon de lumière bleue puis fut transportée à bord d'un engin qui se trouvait en
vol stationnaire au-dessus de l'immeuble. Elle subit un examen médical, puis on la ramena au-dessus de son lit et on la lâcha brusquement. Son violent retour manqua de réveiller son mari. Craignant que lui et ses deux fils n'aient été tués par les extraterrestres, elle s'assura qu'ils respiraient encore en tenant un miroir sous leur nez. Ils n'avaient rien.

Environ 15 mois plus tard, en février 1991, Hopkins reçut une lettre de deux hommes prétendant être officiers de police. Ils dirent avoir assisté à l'enlèvement de Mme Cortile depuis une voiture garée
au-dessous de l'avenue Franklin D. Roosevelt, à quelques blocs de son immeuble. Elle aurait .flotté comme un ange dans l'espace jusqu'à l'ovni, dont la taille correspondait .à peu près aux trois
quarts de la taille de l'immeuble.. Puis l'ovni avait pris de l'altitude, avait survolé l'avenue Franklin D. Roosevelt et plongé dans l'East River, non loin du pont de Brooklyn. Ils avaient pensé entrer dans l'immeuble pour y retrouver la femme et vérifier la réalité de ce qu'ils avaient vu. Ils étaient particulièrement soucieux de savoir si la victime était vivante et en bonne santé, car ils avaient attendu 45 minutes sans voir l'ovni ressortir de l'eau. Les policiers signaient Richard et Dan.
Hopkins avertit Mme Cortile qu'elle pourrait bien recevoir la visite de ces deux hommes. Elle était bouleversée de ce qu'une expérience qu'elle espérait être imaginaire s'avérât bien réelle. Elle rapporta quelques semaines plus tard que Richard et Dan l'avaient appelée et qu'ils étaient visiblement soulagés de la trouver saine et sauve. Ils refusèrent de parler à Hopkins en personne, par crainte de la
publicité, mais acceptèrent de se mettre en rapport avec lui.
Hopkins reçut peu après de l'un des policiers d'autres lettres, des dessins relatifs à l'événement et un récit enregistré. Il expliquait que lui et son collègue ne pouvaient rencontrer Hopkins car ils étaient à
vrai dire des officiers des services secrets.

La nuit de l'enlèvement, ils escortaient Perez de Cuellar, alors Secrétaire général des Nations unies, jusqu'à un héliport après une réunion secrète, lorsque leur limousine était tombée inexplicablement en panne. Ils la poussèrent jusqu'en lieu sûr, à deux rues de l'immeuble de Mme Cortile. De Cuellar assista également à toute la scène. Hopkins en conclut que les extraterrestres à l'origine de l'enlèvement
de Cortile avaient délibérément rnanifesté leur puissance et la réalité de leur présence sur Terre devant un homme d'une importance et d'une influence internationales.
Linda Cortile subit deux autres enlèvements en 1991, mais pas par des extraterrestres. Un aprés - midi d'avril, Richard et Dan la forcèrent à monter dans une voiture alors qu'elle se promenait dehors et lui posèrent une série de questions bizarres. Par exemple: était-elle une extraterrestre? Ils lui demandèrent de retirer ses chaussures afin de prouver qu'elle avait des orteils car, lui dirent-ils, les extraterrestres ne possèdent pas d'orteils. Mme Cortile s'aperçut d'une manière ou d'une autre que leur voiture était suivie.L'hypnose révéla ultérieurement les numéros des plaques d'immatriculation de la voiture dans laquelle elle se trouvait et de celle qui les suivait. Hopkins découvrit qu'ils correspondaient à des missions diplomatiques britanniques et vénézuéliennes auprès des Nations unies.

Le 15 octobre, elle fut kidnappée par Dan qui la poussa dans une Jaguar rouge et la conduisit jusqu'à une maison sur la plage de Long Island. Là, entre autres affronts, il la fit se dévêtir puis mettre une chemise de nuit blanche, semblable à celle qu'elle portait au moment de l'enlèvement. Mm Cortile narra sur cassette une partie de ce rapt qui tourna court lorsque Richard arriva et s'arrangea pour administrer un sédatif à Dan. Elle reçut plus tard une lettre de Dan, rédigée depuis un établissement psychiatrique, qui était clairement le fait d'un esprit dérangé.

En novembre 1991, Hopkins reçut une lettre et des dessins d'une grand-mère, une standardiste à la retraite ayant dépassé la soixantaine qu'il appelle Janet Kible, et dont la voiture avait mysrieusement calé alors qu'elle franchissait le pont de Brooklyn, d'où était visible l'appartement de Cortile, éloigné d'environ 400 métres, la nuit où celle-ci fut enlevée.
Les lumières du pont s'étaient aussi éteintes et les autres voitures qui s'y trouvaient furent également iimmobilisees. Mme Kimble prétendit avoir vu l'ovni, les extraterrestres et Mme Cortile flotant jusqu'à l'engin, bien que celui-ci brillât si vivement qu'elle dût se proteger les yeux. Les dessins de l'événement effectués par ce témoin et par l'un des agents des services secrets, correspondaient sur de nombreux points.

Linda Cortile, enlevée en plein New-York...
New-York, le pont de Brooklyn enjambe l'East River et relie l'île de Manhattan à Brooklyn. Ce pont est situé à deux pâtés de maisons du domicile de Linda Cortile. Cette femme prétend avoir été enlevé le 30 novembre 1989 à 3h15 du matin, téléportée à bord d'un vaisseau extraterrestre qui, aux dires de témoins oculaires, s'envola et plongea ensuite dans la rivière.

C'est Budd Hopkins, célèbre artiste et sculpteur, mais aussi grand spécialiste des abductions, qui à convaincu Linda Napolitano, cette femme de 41 ans connue sous le pseudonyme de Linda Cortile de raconter son récit lors d'une conférence d'étude sur les extraterrestres organisé au MIT (Massachussets Intitute of Technologies) le 13 juin 1992, voici les grands traits de cette histoire devenue légendaire.

Les faits.
Le 30 novembre 1989, un petit extraterrestre à peau grise avait pénétré dans la chambre de Linda Cortile et s'était approché de son lit. Face à la créature, Linda sentit son corps sombrer peu à peu dans une sorte de léthargie et toute sa perception s'embua ; tout au plus se souvenait-elle avoir été alllongée sur une table pendant qu'on lui examinait le dos...
Mais pendant la deuxième séance sous hypnose coordonée par Hopkins, le 2 décembre 1989, Linda "accoucha" d'un récit beaucoup plus complet; il y avait en fait 5 entités dans sa chambre, ils l'ont sorti du lit et emmené malgrè son désir de ne pas leur obeir. Les êtres sont blancs et sombres à la fois, de grands yeux noirs très brillants. Ils l'ont ensuite approchée de la fenêtre où il résidait une lumière vive blanche bleutée.
Son appartement se situait au douzième étage, les créatures ont fait flotter Linda à travers la fenêtre pour la transporter vers un vaisseau situé en vol stationnaire, là où les êtres pratiquèrent l'examen de son dos, puis de sa narine droite. Elle fût ensuite questionnée sur sa famille avant d'être autorisée à quitter la table d'examen. Elle se rappelle avoir fait face à la porte du vaisseau avant de se retrouver soudainement couchée dans son lit.
Ce récit aurait pu apparaître quelconque si ce n'est qu'il y eu des témoins occulaires de cet enlèvements !

Les deux témoins.
Ces témoins sont des officiers de police, qui s'identifient sous les pseudonymes de Dan et Richard. Ils se firent connaître auprès de Hopkins plus de 15 mois après les faits. Bien qu'aucun détail de l'affaire n'ait été divulgué au grand public, Richard et Dan racontèrent une histoire parfaitement concordante avec celle de Linda.

Tandis qu'ils étaient postés dans leur voiture, les deux hommes observèrent un étrange objet ovale qui planait au-dessus d'un immeuble. Les lumières qui l'éclairaient passèrent soudain d'un orange vif et rougeâtre à un bleu très pâle. Puis l'engin descendit au niveau d'une fenêtre d'appartement. Richard et Dan affirmèrent ensuite avoir vu une forme féminine planant en apesanteur dans un rayon vif de lumière blanc bleu.
Son escorte semblait être constituée de trois petites hideuses créatures, humanoïdes, placées en triangle autour du corps... Dès que le quatuor disparût dans le vaisseau, celui-ci reprit sa couleur orange rougeâtre et disparut en un éclair en plongeant dans la rivière, près de la jetée n°17 jouxtant le pont de Brooklyn.

Le troisième homme.
L'affaire rebondit moins d'un mois plus tard après que Hopkins reçu un courrier de Richard et Dan : ils lui expliquaient ne pas être vraiment les personnes qu'ils avaient prétendues être, mais aussi qu'ils n'étaient pas seuls ce soir là, qu'un troisième témoin, une personnalité très importante, les accompagnait.
Le troisième témoin serait...Javier Perez de Cuellar, l'ancien secrétaire général des Nations-Unies !
Même si Budd Hopkins a toujours refuser de publier cette information, il ne l'a néanmoins jamais démentie.
Cette information à été vérifiée par les séances sous hypnose de Linda, où elle se rappella avoir vu une voiture noire aux plaques diplomatiques, garée en bas de chez elle.
Richard et Dan escortaient-ils Perez de Cuellar dans New-York lorsque, sans explication, leur voiture se trouva immobilisée sur l'avenue Franklin Roosevelt ? C'est peu après qu'ils assistèrent à l'enlèvement de Linda Cortile, comme si, selon une hypothése formulée par Hopkins, "celui-ci avait été organisé comme une mise en scène à l'intention d'un des acteurs majeurs de la politique internationale, sorte de "coup de force" spectaculaire...

Radiographie d'implant.
Depuis son enfance, Linda était préoccupée par une bosse sur son nez et une cicatrice à l'intérieur de sa cavité nasale. Des radios avaient fait apparaître un petit objet cylindrique qui, nul ne pouvait dire comment, s'était logé dans son nez...
Fin octobre 1991, Linda se reveilla le visage maculé de sang séché, pris de panique elle appela Hopkins qui lui conseilla d'effectuer d'autres radios aux rayons X. Sur cette seconde série de clichés, l'objet n'apparaissait plus !
Il n'en fallait pas plus pour en déduire que le mystérieux objet lui avait été hoté pendant cette nuit là.

Source:
http://lulaworld.free.fr/lula/pages/enlev.php3
http://www.tricksterbook.com/ArticlesOnline/LindaNapolitanoCase.htm
http://psychicinvestigator.com/demo/Abuction.htm
Revenir en haut Aller en bas
 
Enlèvement de Linda Cortile ( 1989 )
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Monde-Paranormal :: L'UFOLOGIE :: Les Abductions-
Sauter vers: